logo Eglise de Mangembo         
 
 
LA BENEDICTION DE L’ALLIANCE (Révérend Isidore NSUMBU)  
LA BENEDICTION DE L’ALLIANCE (Révérend Isidore NSUMBU)
 
LA BENEDICTION DE L’ALLIANCE (Révérend Dominique NGOY)
 
LA BENEDICTION DE L’ALLIANCE (Révérend Espérance MBAKADI)
 
MARCHER DANS LA PROPHETIE : LE JEUNE HOMME RICHE (Révérend Espérance MBAKADI)
 
MARCHER DANS LA PROPHETIE (Révérend Espérance MBAKADI)
 
LA CLASSE DE LA TRANSFIGURATION (Enseignant : Révérend Espérance MBAKADI)
CLASSE 004
 
LA CLASSE DE LA TRANSFIGURATION (Enseignant : Révérend Espérance MBAKADI) CLASSE 003
 
LA CLASSE DE LA TRANSFIGURATION (Enseignant : Révérend Espérance MBAKADI) CLASSE 002
 
LA CLASSE DE LA TRANSFIGURATION (Enseignant : Révérend Espérance MBAKADI)
 
Marcher dans la prophétie (Bishop Bernard NWAKA)
 
Genèse 27 : 22-29, 33-39 ; Romains 4 : 19-21 ; 1Chroniques 22 : 7-11 ; Luc 8 : 1-3 et Marc 16 : 9-14.

Soit convaincu de la bénédiction

Nous devons avoir la conviction de la bénédiction, être conscients que nous sommes bénis et savoir que cette bénédiction est une bénédiction de l’alliance c’est-à-dire qui s’appuie sur notre alliance avec Dieu. Les patriarches savaient sur quoi reposait leur bénédiction, ils avaient une grande considération de la bénédiction. Ils savaient non seulement qu’ils étaient bénis mais qu’ils étaient bénis de la bénédiction de l’alliance. Ils étaient convaincus de la bénédiction de l’alliance. La conviction est un état d’esprit qui regarde comme certain quelque chose, elle est une certitude, une croyance ferme. Abraham, Isaac et Jacob opéraient à la fois dans la dimension de la foi et dans celle de la conviction.

La bénédiction ce sont des paroles libérées par Dieu sur une personne et qui sont à même de lui apporter argent et biens matériels. Si Dieu parle sur toi, ton avenir est garanti. Il a amené à Abraham, Isaac et Jacob des paroles de bénédiction. Il les a bénis de la bénédiction de l’alliance, et c’est cette alliance qui soutenait leur bénédiction.

La bénédiction de l’alliance est une bénédiction prononcée dans une cérémonie spirituelle d’effusion de sang. C’est la cérémonie spirituelle qui rend la bénédiction spirituelle. C’est une cérémonie qui a été prononcée dans un contexte d’effusion de sang. C’est quand il y a eu effusion de sang que Dieu s’est mis à bénir Abraham. A Isaac, Dieu parle du serment fait à Abraham quand celui-ci avait sacrifié le bélier. Pour bénir Jacob, Dieu vient habiter le corps d’Isaac son père qui avant de bénir Esaü, lui dit de lui préparer un gibier. Isaac n’avait pas besoin de la viande mais de l’effusion du sang (du gibier) avant de prononcer la bénédiction afin qu’elle ait un support spirituel.

Pour notre bénédiction, il y a eu une cérémonie d’effusion de sang à Golgotha : Jésus a versé son sang pour nous. Trois jours après sa mort, il ressuscite, et refuse que Marie ne le touche en tant que souverain sacrificateur parce qu’il n’était pas encore monté auprès du Père. Il est monté au ciel présenter le sang au Père qui l’a agréé avant de retourner auprès de ses disciples. C’est alors que Dieu a ouvert la bouche pour nous bénir. C’est pourquoi l’apôtre Paul dit : « Béni soit Dieu, le Père de notre Seigneur Jésus Christ, qui nous a bénis de toutes sortes de bénédictions spirituelles dans les lieux célestes en Christ ! » (Ephésiens 1 : 3).

Notre bénédiction n’est pas une simple bénédiction, elle est une bénédiction spirituelle, prononcée dans un contexte d’effusion de sang. Pour nous, il y a un sang qui parle, le sang de Jésus, qui est le support de notre bénédiction. Puisqu’il y avait eu effusion de sang et qu’Isaac avait béni Jacob, il ne pouvait plus reculer pour bénir Esaü. Il ne pouvait plus changer ses paroles. De même, puisque Dieu nous a bénis dans les lieux célestes dans une cérémonie d’effusion de sang, il ne peut plus revenir sur ses paroles parce que le sang a été versé. Aucune circonstance ne peut changer notre bénédiction, ni la crise, ni le diable et ses acolytes ne peuvent rien. Le sang de Jésus est l’assurance de notre bénédiction. Il parle pour nous. Même au milieu de la crise, même si rien ne va, même si l’âge avance, crois que tu es béni, sois convaincu de ta bénédiction.

Voici ce que fait la bénédiction dans notre vie :

1° Elle change l’atmosphère de notre vie (Genèse 27 : 27) ;

2° Elle nous établit (Genèse 27 : 37) ;

3° Elle vient pour assurer notre richesse et notre prospérité (Genèse 28 : 28).

Opère au niveau de la conviction car là où il y a la conviction, il y a de l’audace. Aïe l’audace de faire ce que les autres ne peuvent faire et aïe aussi l’audace de parler, de confesser. Soit convaincu que la bénédiction de Dieu est sur toi et qu’aucun démon ne peut empêcher cette bénédiction de se manifester dans ta vie.

Aime Dieu

A part la conviction de la bénédiction, aime Dieu. La bénédiction de l’alliance est l’expression de l’amour de Dieu pour nous. Dieu nous bénit parce qu’il nous aime.

David avait l’intention de bâtir une maison à Dieu mais Dieu, par le truchement du prophète Nathan, lui adressa une parole où il lui interdit de le faire parce qu’il était un homme de sang, et où il dit des choses sur la naissance et la vie de Salomon son fils, qui sera un homme de paix et à qui il donnera la paix en le délivrant de tous ses ennemis d’alentour, et que c’est lui qui bâtira une maison pour lui, etc. Dieu parle de Salomon avant même sa naissance et ces paroles s’accompliront telles qu’elles. Elles ont fait l’avenir de Salomon et ont assuré sa gloire, sa supériorité…

Tu n’es pas venu sur terre par hasard ou par accident, tu es le résultat du programme de Dieu. La bénédiction est un programme de Dieu pour ses enfants. La bible dit que ceux qu’il a connus d’avance c’est-à-dire dans l’éternité, il les a aussi prédestinés… Ton père et ta mère t’ont connu dans la maternité alors que Dieu t’a connu dans l’éternité. Dieu nous parle à partir de l’éternité. Salomon est venu au monde à la suite d’un meurtre et d’un adultère, et de lui Dieu dit qu’il sera roi. Ce qui importe, ce ne sont pas tes origines, la manière par laquelle tu es venu au monde mais les paroles que Dieu a prononcées sur toi. Ta famille n’est qu’une simple piste d’atterrissage par où tu es entré dans le monde. Ta destinée n’a rien à avoir avec ta famille, tes origines. Regarde Salomon, mal né mais il était dans le programme de Dieu. Il sera roi et il va construire le temple de Dieu. La bénédiction de Dieu est réelle. Et Dieu nous bénit parce qu’il nous aime.

Après la naissance de Salomon, David le remit au prophète Nathan qui lui donna un deuxième nom, « Yedidja », qui signifie « bien-aimé de l’Eternel ». La bénédiction de Dieu sur Salomon est l’expression de son amour pour lui. Ce n’est pas l’amour des hommes sur toi qui fera ton futur mais l’amour de Dieu. Salomon fut établi roi. Ce qui avait été dit dans le monde spirituel s’était accompli.

Retiens et sois conscient que Dieu t’aime. Dans son amour, il a prononcé des paroles sur toi. Ce qu’il a dit sur toi, finira par se matérialiser dans ta vie. Et ce qu’il attend de toi est que tu l’aimes. La bible dit de Salomon qu’il aimait l’Eternel et suivait les coutumes de David, son père. Dieu aimait Salomon et celui-ci l’aimait aussi. La véritable vie chrétienne, c’est réaliser que Dieu t’aime et que tu l’aimes aussi. L’évangile de Jean est le plus spirituel de 4 évangiles. C’est un évangile dont le premier chapitre commence par la foi et le dernier se termine par l’amour. Comme quoi, croire en Dieu est la fondation de la vie chrétienne et aimer Dieu, la finition de la vie chrétienne.

La bénédiction sans l’amour de Dieu ne sert à rien. La bénédiction de l’alliance exige que tu aimes Dieu. C’est quand tu vas commencer à aimer Dieu que la bénédiction va couler dans ta vie. L’amour de Dieu s’éprouve dans l’obéissance et le sacrifice. Salomon obéissait à Dieu et sacrifiait pour Dieu. Que Dieu reste Dieu dans ta vie. Aime-le en dépit de tout.

La bible dit qu’on organisa une fête et David proclama Salomon roi. Il s’assied sur le trône de l’Eternel. La dixième édition de la Bénédiction de l’Alliance est l’édition de la proclamation de notre gloire, l’édition de notre intronisation et de la soumission des choses devant nous. La bible dit que Dieu éleva Salomon au plus haut degré sous les yeux de tout Israël ; comme quoi, l’élévation a des degrés. La dixième édition de la Bénédiction de l’Alliance est l’édition de l’élévation aux yeux de tout le monde.

La bénédiction de l’alliance et sa mission ou sa responsabilité

La mission c’est la charge d’accomplir une chose définie, c’est le devoir, la responsabilité, la tâche confiée à une personne. Toute bénédiction a une mission et toute bénédiction de l’alliance est attachée à une mission, une responsabilité. Celui qui accepte la maîtrise et la responsabilité de sa bénédiction, va maîtriser sa bénédiction et ira très loin dans sa bénédiction.

Joseph avait été béni et sa bénédiction avait une mission : sauver sa famille de la famine. Dieu bénit Esther qui devient reine sans pour autant connaître la responsabilité de sa bénédiction, et c’est Mardochée, son oncle qui va la lui montrer : elle était devenue reine pour sauver le peuple Juif. Quand Dieu avait béni Salomon, il avait par la même occasion fait savoir la responsabilité de sa bénédiction : bâtir la maison de Dieu. Marie de Magdala, humiliée sous l’oppression satanique, vient auprès de Jésus qui la délivre de 7 démons. Elle va prospérer et va comprendre la mission de sa bénédiction : soutenir, assister Jésus avec ses biens. Connais la responsabilité de ta bénédiction. Sache que Dieu te bénit pour une tâche, une mission que tu dois accomplir. Tu as la responsabilité de soutenir l’œuvre de Dieu avec ta prospérité, ta bénédiction. Donne à Dieu le meilleur de ce que tu as. Assume la responsabilité ou la mission de ta bénédiction.

La bible dit : « Christ en nous l’espérance de la gloire ». Jésus est au ciel pour intercéder pour nous et il est en nous pour veiller afin que la bénédiction de l’alliance se matérialise en nous. Il est venu imposer cette bénédiction dans notre vie. Fais tout pour entretenir ta communion avec lui et pour appliquer les principes de Dieu dans ta vie. Enlève en toi tout ce qui est désordre car le désordre détruit la communion, et sors de la compromission. C’est le degré de ta communion avec Jésus-Christ qui va déterminer la lenteur ou la rapidité avec laquelle il va accomplir la bénédiction dans ta vie. Que ta communion avec Jésus et l’application des principes de Dieu soient les premières préoccupations de ta vie et non ta condition de vie. Et parmi les principes de Dieu il y a entre autres : payer sa dîme, donner des offrandes, servir Dieu, participer au culte…

Jésus a donné sa vie pour notre bénédiction. Il n’est pas venu négocier notre bénédiction, il est venu l’imposer dans notre vie. Notre bénédiction n’est pas quelque chose à négocier, elle s’accomplira, elle s’accomplit déjà. Voyez Marie de Magdala, possédée par 7 (chiffre de la totalité) démons (démon signifie malheur), elle avait donc la totalité des malheurs (maladie, pauvreté, célibat, etc.). C’est dans cette condition qu’elle vint vers Jésus. Elle s’est mise à marcher avec lui. Jésus s’est dit : « N’est-elle pas aussi fille d’Abraham ? Et comme Dieu a prononcé 7 bénédiction dans la vie d’Abraham, ces 7 bénédictions doivent être aussi sa part.» Il a commencé à chasser les démons un à un et a imposé le changement, les 7 bénédictions dans la vie de cette femme. Et comme conséquence : cette femme devint prospère, elle qui était humiliée, diminuée, rabaissée… Et elle s’est mise à soutenir financièrement Jésus. Là où il y a la bénédiction, il y a la prospérité. A part la prospérité, cette femme est entrée dans la cour des grands. Après la résurrection, Jésus parut d’abord à Marie de Magdala, il lui donna donc la prééminence.

 
© 2009. EIS | Accès au webmail Powerd by torrent