logo Eglise de Mangembo         
 
 
PARTICIPANT DE LA GRACE 2 (REVEREND ESPERANCE MBAKADI)  
PARTICIPANT DE LA GRACE 2 (REVEREND ESPERANCE MBAKADI)
 
PARTICIPANT DE LA GRACE 1 (REVEREND ESPERANCE MBAKADI)
 
UN ENFANT NOUS EST NÉ, UN FILS NOUS EST DONNÉ (Révérend Espérance MBAKADI, Mardi 25 Décembre 2018)
 
JOURS DE GLOIRE 2018, Rév. Bijou NIKUBA, Mercredi 28 Novembre 2018
 
BÉNÉDICTION DE L’ALLIANCE 2018 : Dieu des signes et Prodiges (Rév. Robert ANDOH, Vendredi 26 Octobre 2018)
 
ÉCOLE DE L’ALLIANCE 2018 (Rév. Espérance MBAKADI, Vendredi 26 Octobre 2018)
 
BÉNÉDICTION DE L’ALLIANCE 2018 : Alliance des richesses (Rév. Robert ANDOH, Jeudi 25 Octobre 2018)
 
ÉCOLE DE L’ALLIANCE 2018 : La bénédiction du père (Rév. Robert ANDOH, Jeudi 25 Octobre 2018)
 
SARA ELLE-MEME (Révérend Espérance MBAKADI, Mercredi 10 Octobre 2018)
 
ACADEMIE DU SURNATUREL 3 (Rév Espérance MBAKADI)
 
2 Rois 2 : 9-15

La grâce de Dieu est la seule chose qui justifie l’appel et la destinée de tous les personnages de la Bible depuis Adam et Eve. Des hommes et des femmes se sont distingués de tous ceux de leurs familles et générations, uniquement par la grâce.

Abraham
A été choisi par Dieu pour être le père de la foi, pourquoi seulement lui au milieu de tous ses frères, lui qui d’ailleurs était issu d’une famille polythéiste ? Rien ne justifie ce choix. Et que dire de son fils Isaac, que Dieu a choisi pour hériter de toutes les promesses, lui qui n’était pourtant pas son fils aîné ? Ismaël était pourtant l’héritier légitime selon la loi, par sa position d'aîné, mais Dieu a préféré Isaac à sa place comme héritier des promesses, sans aucune justification.

Que dire de Jacob ?
Il a carrément volé la bénédiction de son frère aîné avec la complicité de sa mère, et Dieu l’a attesté. Il a été béni et même l’enfer n’a rien pu faire pour l’arrêter. ‘Si ton frère a pris ce qui est à toi, et qu’il arrive que Dieu l’atteste, tu n’as aucun autre choix que de lui pardonner et laisser le dessein de Dieu s’accomplir tel qu’Il l’a décidé’.

Pareil pour Rahab, la prostituée…
Jusqu’aujourd’hui encore, cette connotation de femme de mauvaise vie ne l’a pas quittée malgré les siècles qui se sont écoulés, on se souvient encore d’elle sous cet angle, mais cela ne l’a pas empêché de bénéficier de la grâce d’être du nombre des ancêtres du Seigneur Jésus-Christ ! La grâce enlève l’opprobre d’une vie, il faut en être fier. Elle ne tient pas compte de notre état ou de nos efforts, elle comble les trous que nos faiblesses laissent dans nos vies, et nous élève sur un piédestal. Ce qui est extraordinaire avec Rahab, c’est qu’elle seule a reçu la grâce, mais toute sa famille y a participé.

La grâce est un mélange de l’amour et de la souveraineté de Dieu. L’amour de Dieu se sert de la souveraineté de Dieu pour accomplir ce qu’il veut faire. Selon la justice de Dieu, l’homme reçoit lorsqu’il se conforme à la loi. C’est ainsi que Dieu recourt à sa souveraineté pour que sa propre justice ne s’impose pas sur ce qu’Il veut donner à l’homme par son amour. La grâce, c’est l’injustice de Dieu en faveur de l’homme dans une situation donnée. « Pourquoi lui ? Parce que Dieu veut que ça soit lui ».

Ruth la Moabite
Elle a eu la grâce de se connecter à Naomie dont le nom signifie simplement grâce, et elle a participé à la grâce de celle-ci. Ainsi, elle a reçu plusieurs grâces : 1. Celle d’arriver à Bethléem juste au bon moment, celui de la moisson ; c’est la grâce d’arriver au moment du partage du butin, des bénéfices alors qu’on n’avait pas travaillé.
2. Celle de glaner sans être dérangée, par ordre du patron Boaz qui en plus a ordonné que l’on rende toujours disponible pour elle quelque chose à glaner, des bénédictions sont placées pour elle exprès, elle n’a qu’à venir ramasser et ramener chez elle.
La grâce est efficace, puissante, elle change des vies sans efforts.

Saül
Il s’est retrouvé oint roi d’Israël uniquement par la grâce. Il n’avait jamais jeûné, ni prié pour la royauté qui lui avait été offerte alors qu’il était à la recherche du troupeau perdu de son père. De nos jours, la plupart d’entre nous jeûnons et prions plus que plusieurs personnages de la Bible. Mais ce qui les distingue de nous, c’est tout simplement la grâce dont ils ont été bénéficiaires. Et la vie de David ne se résume qu’en ces mots, grâce sur grâce. Et que dire de son fils Salomon ? Dieu l’a préféré à Adonija et Absalon, lui qui était pourtant issu d’une union adultère au départ…

Que dire de la reine Esther
Esclave, orpheline, qui pouvait lui donner la chance de devenir la reine du puissant empire de Perse, en son temps ? Ou même de rencontrer le roi sur son chemin, elle qui était là comme tous ses frères par châtiment pour les péchés commis envers Dieu ?

Et Marie la mère de Jésus (Luc 1 :26-28)
Elle a reçu la grâce de faire ce qui n’avait jamais été fait dans toute l’histoire. Elle vivait pourtant en Galilée, un territoire couvert de ténèbres, c’est là que Dieu envoie son messager, et pas le moindre, l'archange Gabriel en personne.

Quand je reçois la grâce, elle m’enveloppe et me protège, et je ne mourrai pas jusqu’à ce que la gloire de Dieu éclate dans ma vie.

Toutes les personnes précitées ont vécu sous le régime de la loi, mais ont bénéficié de la grâce de Dieu comme une exception. Si eux ont pu en jouir, à combien plus forte raison nous qui vivons sous le régime de la grâce ? La grâce pour nous n’est pas une histoire d’exception mais pour toute notre vie. Nous ne vivrons plus de notre obéissance sur terre, mais de l’obéissance de celui qui a dit : ‘Tu n’as voulu ni sacrifice, ni holocauste …’, par la Parole pleine de grâce qui habite au milieu de nous (Jean 1 : 14-16). Ainsi, nous vivons par la grâce, gagnons des victoires par la grâce, acquérons des choses par la grâce, et toute notre vie est grâce sur grâce sur grâce sur grâce … au Nom Puissant de JÉSUS-CHRIST !

 
© 2009. EIS | Accès au webmail Powerd by torrent