logo Eglise de Mangembo         
 
 
LE CONTENTEMENT (Révérend Espérance MBAKADI)  
LA BENEDICTION DE L’ALLIANCE (Révérend Isidore NSUMBU)
 
LA BENEDICTION DE L’ALLIANCE (Révérend Dominique NGOY)
 
LA BENEDICTION DE L’ALLIANCE (Révérend Espérance MBAKADI)
 
MARCHER DANS LA PROPHETIE : LE JEUNE HOMME RICHE (Révérend Espérance MBAKADI)
 
MARCHER DANS LA PROPHETIE (Révérend Espérance MBAKADI)
 
LA CLASSE DE LA TRANSFIGURATION (Enseignant : Révérend Espérance MBAKADI)
CLASSE 004
 
LA CLASSE DE LA TRANSFIGURATION (Enseignant : Révérend Espérance MBAKADI) CLASSE 003
 
LA CLASSE DE LA TRANSFIGURATION (Enseignant : Révérend Espérance MBAKADI) CLASSE 002
 
LA CLASSE DE LA TRANSFIGURATION (Enseignant : Révérend Espérance MBAKADI)
 
Marcher dans la prophétie (Bishop Bernard NWAKA)
 
Jean 6 : 5-13

La vie est une aventure pleine d’opportunités, et il arrive que celles-ci viennent vers nous et frappent à nos portes. Mais lorsque nous n’avons pas la perspective de la vie, nous les laissons passer et elles nous laissent au même endroit. Souvent les opportunités nous arrivent emballés, sous forme des mystères, car le royaume de Dieu fonctionne sous forme de mystères que nous avons du mal à discerner. Et pourtant c’est par la maîtrise des mystères qu’on règne sur les circonstances.

Pour la plupart d’Israéliens du temps de David, Goliath était un épouvantail, une adversité alors que pour lui c’était une opportunité : « Que fera-t-on à celui qui tuera ce Philistin, et qui ôtera l’opprobre de dessus Israël ? ». Laisse que tu trouves une opportunité là où les gens tremblent ! Et que chaque défi ou difficulté soit pour toi une opportunité !

Dans le texte ci-dessus, une opportunité frappe à la porte de Philippe, une opportunité à même de lui donner l’accès au surnaturel. En effet, une grande foule suivait Jésus parce qu’elle voyait les miracles qu’il opérait sur les malades, et à la vue de cette foule, Jésus dit à Philippe : « Où achèterons-nous des pains, pour que ces gens aient à manger ? » Le premier reflexe de Philippe, c’était de regarder à la caisse et de faire des calculs : « Les pains qu’on aurait pour deux cents deniers ne suffiraient pas pour que chacun en reçut un peu. » La bible nous dit que l’un de ses disciple, André, lui dit : « Il y a ici un jeune garçon qui a cinq pains d’orge et deux poissons ; mais qu’est-ce que cela pour tant de gens ? »

Il avait la semence du miracle mais il la méprisait : qu’est-ce que cela peut faire pour cette multitude ? Il s’était sans doute rendu compte que les besoins étaient de loin supérieurs à la provision. La vie est une question de perspective. Car devant cette même quantité (cinq pains et deux poissons) et cette même foule, Jésus voit une opportunité pour manifester la gloire de Dieu. Il prit les pains, rendit grâces et les distribua et leur donna de même les poissons, autant qu’ils voulurent, nous dit la bible. Ce qui a été un sujet de mépris pour les autres, a été un sujet d’actions de grâce pour lui. Il s’est contenté de cela et le miracle s’en est suivi.

Dieu a un plan de ce qu’il veut et il a la puissance, le pouvoir pour l’accomplir, l’amener à l’existence, et il choisit d’aller étape par étape. C’est ce qu’il fut à la création. La bible, dans le livre de Genèse, nous montre qu’après chaque étape de la création, il s’arrêtait, voyait que cela était bon et il était content avant de passer à l’autre étape.

Nous ne sommes jamais satisfaits de ce que nous avons. Nous devons savoir que nous ne pouvons pas avoir tout le même jour et au même moment. Le contentement est la clé du succès, de l’avancement, du progrès dans la vie : être content de là où l’on est, et louer Dieu. La bible dit : « C’est, en effet, une grande source de gain que la piété avec le contentement » (1Timothée 6 : 6). Tu ne peux pas aller loin si tu n’es pas content de là où tu es arrivé. La sagesse consiste à se dire « ce que j’ai aujourd’hui, je ne l’avais pas hier », et de célébrer Dieu. Lorsqu’on ne sait pas se contenter de ce qu’on a et rendre grâces à Dieu, on se ferme les portes et lorsque celles-ci se ferment, on s’expose à l’inquiétude, à la cupidité. La bible dit : « Ne vous inquiéter de rien ; mais en toute chose faites connaître vos besoins à Dieu par des prières et des supplications, avec des actions de grâces. Et la paix de Dieu, qui surpasse toute intelligence, gardera vos cœurs et vos pensées en Jésus-Christ » (Philippiens 4 : 6).

 
© 2009. EIS | Accès au webmail Powerd by torrent